Sélectionner une page

L’utilisation de la voiture électrique connait une hausse en Belgique depuis 2020. En comparaison à une voiture diesel ou essence, elle diffère sur plusieurs points. En effet, elle utilise l’électricité comme énergie. Toutefois, certaines personnes hésitent encore à opter pour les véhicules électriques. Pour en savoir plus sur cette innovation incontournable, cet article vous détaillera le fonctionnement d’une voiture électrique.

La recharge de la voiture électrique

Il existe plusieurs manières de recharger une voiture électrique :

Pour brancher la voiture au point de recharge, il faut utiliser un câble avec des connecteurs dédiés. Plusieurs types de câbles existent pour effectuer le branchement. Toutefois, le plus utilisé reste le type 2.
Lors de votre recharge sur les bornes publiques rapides, vous avez deux types de bornes : le Combo CSS et le Chademo (japonais). En outre, il existe aussi les bornes de recharge domestique comme le Wallbox. Les entreprises comme Elamelec proposent l’installation de ce type de borne de recharge pour voiture électrique.
Dès que la connexion est établie, le courant alternatif circule dans le réseau de distribution jusqu’à la voiture. Ensuite, cette dernière effectue encore quelques vérifications depuis son ordinateur de bord.
En outre, la voiture contrôle également la qualité du courant et la garantie d’une recharge sécurisée. Quand tout est conforme, la voiture autorise la circulation de l’électricité dans le convertisseur « le chargeur embarqué ».

Le convertisseur

Il s’agit de l’un des éléments constituant un véhicule électrique. Comme son nom l’indique, il convertit le courant alternatif en courant continu. En fait, c’est en raison du stockage d’énergie de la batterie de la voiture. Celle-ci ne peut stocker que du courant continu.
Toutefois, certaines bornes possèdent déjà un convertisseur intégré pour transformer directement l’électricité en courant continu. Ce sont les bornes de recharge rapide. Ainsi, la recharge va s’accélérer.

La batterie

Une fois dans la batterie, le courant va se répartir dans des cellules. Ces dernières sont sous forme de petites piles assemblées. La quantité d’énergie stockée dans la batterie se mesure par kilowattheure (kWh). Alors, cela est l’équivalent de la quantité en litre de carburant dans un réservoir. La puissance de l’électricité se mesure en kilowatt « kW ».
Par ailleurs, les constructeurs automobiles ont tendance à mentionner la capacité « utile » ou la capacité « nominale ». En d’autres termes, la capacité utile désigne la quantité d’énergie réelle utilisée par la voiture. Néanmoins, la différence entre l’utile et le nominal s’avère une marge favorisant l’allongement de la durée de vie de la batterie.
Voici donc un cas pour vous aider à mieux comprendre le concept de recharge. La capacité de la batterie est de 50 kWh, vous la chargez avec un courant d’une puissance de 10 kW. De ce fait, son temps de recharge est environ 5 heures. Au-delà de 80% la vitesse de charge diminuera automatiquement. C’est un concept de sécurité lors de la recharge.
Par la suite, le courant stocké se dirige vers le ou les moteurs électriques. Après le rotor du moteur, effectue une rotation sous l’action du champ magnétique créé dans le stator. C’est la bobine statique du moteur. Avant d’atteindre les roues, le mouvement passe généralement par un réducteur de vitesses pour optimiser le régime de rotation.

 

une voiture électrique

Le fonctionnement d’un moteur électrique

La particularité du moteur réside dans l’absence d’une boîte de vitesses. Donc, cela est un avantage pour économiser sur les coûts d’entretien. Sa présence n’est pas nécessaire, car le moteur électrique peut effectuer plusieurs dizaines de milliers de tours par minute. En effet, le moteur effectue directement la rotation. Il n’est pas nécessaire de convertir le mouvement rectiligne des pistons en un mouvement circulaire avec le vilebrequin.

D’ailleurs, un véhicule électrique ne dispose pas beaucoup de pièces dans son moteur. De plus, il n’a pas besoin d’huile pour le moteur ni de courroie de distribution. Par conséquent, il est plus facile à entretenir par rapport à une voiture thermique.

Le système de freinage

Son système de « freinage régénératif » régénère de l’électricité. Pendant sa rotation dans le vide, le moteur électrique n’est pas alimenté en courant. En fait, il crée un courant quand le conducteur retire son pied de la pédale d’accélérateur ou qu’il freine. Alors cette énergie régénérée s’injecte directement dans la batterie.

Nombreux sont les modèles récents proposant de choisir des modes favorisant le choix de la puissance de ce frein régénératif. Si le frein est réglé au maximum, un freinage fort ne sollicite pas les disques et les plaquettes. En outre, cela permet aussi d’économiser des kilomètres d’autonomie. Sur les voitures à carburant, cette énergie se gaspille et favorise l’accélération de l’usure du système de freinage.

La panne pour une voiture électrique

Il est rare pour une voiture électrique de tomber en panne. Toutefois, la panne qui peut surgir est la panne d’énergie. C’est souvent dû à une mauvaise anticipation du conducteur comme pour une voiture essence ou diesel. Pour ce genre de situation, la voiture signale le niveau de batterie faible souvent près de 5 et 10 %. Des messages mettent en garde le conducteur sur le tableau de bord ou sur l’écran central.

Cependant, il est encore possible de rouler sur des dizaines de kilomètres pour arriver à un point de charge. C’est en effet valable sur certains modèles. Néanmoins, il est recommandé de vous préparer pour votre itinéraire. Cela vous évitera les pannes d’énergie loin d’un point de recharge. La puissance du moteur est parfois limitée pour réduire la consommation et ainsi augmenter l’autonomie. De plus, le “Mode Tortue” est automatiquement activé : le véhicule va ralentir progressivement jusqu’à son arrêt définitif. Au tableau de bord, le signal indique fortement au conducteur de chercher une place de stationnement pour attendre une dépanneuse.

En conclusion, le fonctionnement d’une voiture électrique est plus simple qu’une voiture classique essence ou diesel. De plus, la voiture est également facile à charger. Vous pouvez faire appel à Elamelec pour installer une borne de recharge à votre domicile. Par ailleurs, l’entretien d’un véhicule électrique n’est pas coûteux et facile à faire. Toutefois, il faut juste être vigilant concernant la quantité d’énergie stockée dans la batterie. C’est important pour éviter une panne d’énergie sans pouvoir la recharger. Alors, qu’en dites-vous ? Envisagez-vous d’acheter un véhicule électrique prochainement ?